Login
or
Register
juillet 23, 2015

Festival le lot et la laine édition 2015

Affiche festival Lot2015

Voici enfin mon article bilan sur ma visite au festival le lot et la laine !

Je m’excuse du délai de cet article, et oui, ça va déjà faire 2 semaines que j’ai vécu ce super week-end, bien ensoleillé (aïe, aïe les coups de soleil)

A mon retour du Lot, j’ai été bien occupée par l’arrivée de mon petit lapin, que vous avez dû voir si vous me suivez sur Instagram.

Mais il fallait quand même que je prenne le temps de vous raconter !

Ce festival se déroulait à Sauliac-sur-Célé dans le Lot à l’écomusée de Cluzals. Sur ce site de 20 hectares, il y a différents bâtiments et objets de la vie agricole du Quercy, mais ce 11 et 12 juillet, il y avait surtout les stands des exposants du festival !

WP_20150711_008

En pleine nature…

WP_20150711_003

Avec du soleil !

Il y avait une soixantaine d’exposants dans différents domaines tels que la création de patrons, de feutre et tissage, de laine en écheveaux, de poterie, de teintures naturelles, de laine cardées et filées, de producteurs de laine etc.

En plus de tous ces stands aux milles merveilles, il y avait des ateliers organisés tout au long du week-end.

J’avais choisi de participer au stage de teinture naturelle le samedi après-midi et de teinture à l’indigo le dimanche après-midi, mené par Frédéric Boyer.

WP_20150711_009

Extraits de plantes tinctoriales

 

WP_20150711_010

Ustensiles de teinture

WP_20150711_021

Plantes tinctoriales

Ce fut deux stages très intéressants. Comme je connaissais déjà la partie théorie de la teinture avec les plantes tinctoriales car j’ai beaucoup lu sur le sujet, c’est surtout la partie pratique qui m’a plu : mettre les plantes à bouillir dans l’eau avec la laine. Surveiller la température du bain et sortir la laine une fois la teinte voulue obtenue.

WP_20150711_013

Fleur de cosmos

WP_20150711_012

Fleurs de cosmos séchées

WP_20150711_016

Départ de bain de teinture

WP_20150711_017

Bain de teinture

WP_20150711_022

Rinçage de la laine

WP_20150711_023

Couleur obtenue

WP_20150711_020

Fleurs séchées de camomille à droite

WP_20150711_027

Départ de bain de teinture avec de la camomille

WP_20150711_028

Bain de teinture

WP_20150711_029

Rinçage

WP_20150711_030

Couleur obtenue

J’ai bien aimé tester plusieurs plantes pour obtenir différentes couleurs et observer ce que les autres avaient choisis de faire.

WP_20150711_026

Cardon (fleurs d’artichauts)

WP_20150711_025

Bain de teinture

WP_20150711_024

A la pêche à la laine

WP_20150711_018

Bois de Pernambouc (utilisé par les luthiers)

WP_20150711_019

Bain de teinture

  À la fin, nous avons partagé les bouts de laines que nous avions teint et cela donne un joli dégradé !

WP_20150711_033 WP_20150711_034

Le stage à l’indigo était plus technique car la méthode de teinture est plus complexe. Pareil, la partie pratique fût très instructive.

Tout d’abord, nous coloré un bout de coton en bleu en tapant des feuilles de persicaire à indigo dessus. Après l’avoir laissé au soleil et lavé au savon de Marseille, le vert de la feuille devient bleu !

WP_20150712_001

On dépose les feuilles sur le coton

WP_20150712_002

Le vert des feuilles est imprimé sur le coton, on retire les feuilles

WP_20150712_005

Une fois lavé, on découvre le bleu

Ensuite, le montage de la cuve d’indigo est étonnant. Au départ, le mélange est bleu, lorsque que l’on met les pigments et le sucre. Mais une fois que l’on intègre la chaux, le mélange vire au vert, car l’oxygène est supprimé. Puis, le mélange décante et l’on peut teindre la laine. A ce moment, c’est magique. En effet, quand on sort la laine du bain de teinture, elle n’est pas tout de suite bleue. Elle le devient qu’au contact de l’oxygène présent dans l’air.

WP_20150712_003

La cuve est bleue au début

WP_20150712_004

Puis devient verte/jaune

Bref, ces deux stages ont confirmé mon envie de me lancer. Vous avez un indice, si vous avez répondu à ce questionnaire pour m’aider : http://goo.gl/forms/x5OIAoacx3 et il n’est pas trop tard pour le faire. Et vous en saurez bientôt plus… Restez connectés !

J’avais également choisi de faire un atelier le dimanche matin. J’avais choisi celui de filage au fuseau par Ambre Nid de Vigogne.

J’avais commencé l’apprentissage du filage au fuseau chez moi mais arrivée au festival je n’étais pas encore très douée.

L’atelier m’a permis de mieux comprendre le mécanisme de la torsion et donc de mieux le maîtriser. C’est plus facile quand on voit faire. Ambre a été très patiente avec moi et m’a bien expliqué.

WP_20150517_003

Mon premier fil fait à la maison

J’ai appris comment filer en worsted ou en woolen (plus ou moins d’air dans le fil), le retord andin, insérer des bouclettes ou encore des beehives. C’était vraiment un chouette atelier et ça m’a vraiment donné envie de continuer mon apprentissage de filage.

il_570xN.688094927_3vbh

Illustration de beehives

Je ne regrette pas d’avoir pris un atelier de filage au fuseau plutôt qu’au rouet, car je pense que c’est plus simple de décomposer les gestes et d’apprivoiser la torsion au fuseau. Une fois que je serai une pro ( :p ), je me ferai un plaisir de m’initier au rouet. Mais c’est une autre histoire !

Question achats, j’ai été plus que raisonnable. J’ai acheté seulement une tresse de Faerie Fiber pour la filer au fuseau, maintenant que je sais faire un fil qui tient la route.

J’ai participé au SWAP Anneaux marqueurs, mais je n’en ai pas échangé beaucoup.

WP_20150709_001

En revanche, j’ai été gâtée par lanouchette lors du SWAP IRL « Au plaisir des 5 sens ». Il s’agissait d’offrir quelque chose pour chacun des sens, le tout dans un sac fait main.

Elle m’a crocheté un magnifique sac au crochet avec des granny colorés. A l’intérieur, il y avait des anneaux marqueurs avec des grelots pour l’ouïe, une jolie carte postale de Marseille pour la vue, du savon de Marseille pour l’odorat, du nougat pour le goût et une magnifique tresse teinte par ses soins pour le toucher.

Pour ma part j’avais crocheté un sac dans lequel j’avais placé une carte postale coccinelle pour la vue, des sachets de bonbons pour le goût, un gel douche au Monoï pour l’odorat, une petite boite transparente remplie de cailloux verts de la plage de Normandie pour l’ouïe (je n’avais pas trouvé mieux :s ) et deux pelotes de laine fantaisie bleue avec des paillettes.

Allez fini le blabla ! Tout ça pour dire que c’était vraiment chouette et que ça va beaucoup me servir 😉

Prochaine édition en 2017 dans le Lot et peut-être en 2016 en Bretagne. Pour suivre l’actualité du festival, c’est ici que ça se passe !

Sticky